L’eau, notre premier médicament?



L’eau, l’élément le plus répandu sur Terre, est indispensable à la vie. Son importance se voit dans la composition du corps humain. En effet, elle représente environ 60% du poids corporel d’un adulte. Ce pourcentage varie en fonction de l’âge, du sexe, de la masse graisseuse. L’eau possède plusieurs rôles dans notre organisme : transport des nutriments, régulation de la température grâce à la sudation, élimination des déchets grâce à l’urine, transport des éléments figurés du sang, sécrétion de salive, de sucs digestifs, etc.



Son élimination est quotidienne (par les urines, les selles, la transpiration, la respiration) et dépend de plusieurs facteurs.  Une compensation devient alors nécessaire, parfois même obligatoire car une perte de 10 à 15% peut entrainer la mort.

En temps normal, la compensation des pertes d’eau de l’organisme se fait par apport de 2 litres environ par jour : 1,5 litre en apport liquide et 0,5 litre apporté grâce à l’alimentation solide.


La soif permet de réguler l’apport d’eau et dans un sens ses sorties car dans ce cas notre corps essaie de diminuer les sorties d’eau en concentrant les urines. Cependant, il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire de l’eau, surtout la femme enceinte et les personnes âgées chez qui la soif est retardée. Pour la compensation quotidienne par les liquides, l’eau doit juste être potable c’est-à-dire adapté à la consommation humaine. On peut alors utiliser: une eau minérale, une eau de source, une eau filtrée provenant du robinet ou tout simplement une eau du robinet.

L’eau minérale

Elle est de source souterraine, protégée de toute pollution (pureté originelle) avec une composition stable en oligo-éléments (magnésium, calcium, sodium, potassium, etc.) essentiels à notre organisme. Chez les enfants, les personnes âgées ou souffrant d’ostéoporose, l’eau minérale peut être une bonne source calcium mais pas à elle seule. Le sodium contenu dans les eaux minérales aide à maintenir une bonne hydratation du corps en retenant l’eau dans les tissus et les liquides corporels ; il limite l’apparition des crampes musculaires, réduit le risque de dysfonctionnements rénaux ou d’hypotension, favorise la digestion après un repas lourd. Les eaux riches en magnésium diminuent la fatigue et l’anxiété et peuvent aider au transit des bébés et enfants souffrant de constipation, mais ces eaux ne conviennent pas à leur alimentation quotidienne. Les eaux faiblement minéralisées sont adaptées à la préparation des biberons.

La composition en minéraux est généralement notée sur l’étiquette de la bouteille ainsi que la quantité de résidu sec à 180 degré qui lorsqu’elle est supérieure à 1500mg/L indique une eau riche en minéraux. Pourquoi est-il important, parfois, de connaître cette composition en minéraux ? Parce que « Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison » (Paracelse); alors moins l’eau est minéralisée meilleure elle est. Une eau trop riche en calcium (plus de 150 mg/L) par exemple dans une eau minérale peut entraîner une hypercalcémie débouchant sur l’apparition de calculs biliaires ou rénaux ; une eau riche en magnésium (plus de 50 mg/L) peut être responsable de diarrhée et les eaux riches en sodium sont déconseillées aux personnes astreintes à un régime pauvre en sel, aux personnes ayant tendance à faire de la rétention d’eau (formation d’œdèmes) et à celles qui souffre d’hypertension artérielle, d’insuffisance rénale ou artérielle ; il est alors recommandé à ces personnes de boire une eau minérale avec moins de 20 mg/L de sodium.

L’eau de source

Potable à l’état naturel, elle est également d’origine souterraine et microbiologiquement saine. La composition de l'eau de source dépend de la nature des roches et des sols traversés. La teneur en sels minéraux et oligo-éléments varie donc de source en source et en règle générale, les eaux de source ont une minéralisation totale plutôt faible donc idéale pour une consommation au quotidien.



Contrairement à certaines eaux minérales qui peuvent être trop riches en oligo-éléments, par exemple, elles peuvent être bues par toute la famille sans modération et sont idéales pour la préparation des biberons. De plus, ce sont les minéraux qui donnent de la saveur à l'eau ; sans chlore et faiblement minéralisée, l'eau de source offre un goût naturellement neutre, une qualité souvent appréciée.


L’eau de robinet et l’eau filtrée du robinet

L’odeur de l'eau du robinet est en général liée à la concentration du désinfectant utilisé (chlore ou dérivé chloré de type eau de Javel). La concentration utilisée doit permettre de garantir une eau exempte de germes pathogènes chez le client le plus éloigné du site de production. Ce phénomène ne présente aucun danger pour la santé, au contraire, c’est un garant de qualité (http://www.sde.sn/Pages/Qualite-de-l-eau.aspx).

Pour les enfants de bas âge et la préparation des biberons, il est préférable d’utiliser une eau du robinet filtrée.

Quand on augmente ses apports hydriques, même sans avoir soif, certaines maladies peuvent être traitées, d’autres ralenties voire prévenues et certaines complications évitées 

+ La déshydratation:

C'est la perte excessive de liquides corporels et peut être due à plusieurs facteurs : une diarrhée, des vomissements, un exercice intense, une forte chaleur, la prise de certains médicaments. Une cause habituelle de mortalité infantile avec diarrhée est une grave déshydratation. En cas de diarrhée et/ou de vomissement entrainant une perte abondante de liquide, la déshydratation peut être traitée ou prévenue en buvant une solution faite de :

- 1 litre d’eau potable

- 2 grandes cuillères de sucre ou de miel (ou 6 morceaux de sucre ou 6 cuillérées de sucre ou de miel)

- 1 petite cuillère rase de sel fin

- La moitié d’une petite cuillère de bicarbonate (si le malade ne vomit pas).

En plus de traiter la déshydratation, cette solution corrige les troubles occasionnés par la diarrhée et/ou les vomissements. Elle doit être donnée toutes les 5 minutes jusqu’à l’apparition des urines. Un adulte aura besoin de 2 litres de cette solution en 24 heures parfois plus et un enfant de minimum 1 litre. Cette solution doit être donnée à la cuillère chez le nourrisson. Si le malade ne peut pas prendre suffisamment la solution buvable, s’il est trop faible pour boire ou s’il vomit tout ce qu’il avale alors il faut le conduire directement chez le médecin pour une meilleure prise en charge.


+ L’insuffisance rénale chronique

Dans l’insuffisance rénale chronique, les néphrons du rein (les filtres rénaux) qui fonctionnent diminuent progressivement. Les néphrons restants tentent de compenser le travail de ceux qui ne fonctionnent plus. Boire plus d’eau diminue la destruction des néphrons fonctionnels. La maladie évolue alors plus lentement avec une bonne hydratation


+ Les Calculs rénaux et infections urinaires.

Une hydratation abondante diminue les crises de coliques néphrétiques (douleurs intenses provenant d’un dysfonctionnement rénal), en évitant la précipitation des cristaux de calcium de phosphate ou d’oxalate. Ce résultat est le même pour les personnes souffrant d’infections urinaires banales.


L’eau est donc votre premier médicament et le meilleur ami de votre organisme.


La bonne attitude serait d’avoir toujours avec soi une petite bouteille de 0,5 litre ou de 1,5 litre et d’en boire même sans avoir soif. N’oubliez donc pas de boire au moins une bouteille de 1,5 litre (l’équivalent de 3 bouteilles de 0,5 litre ou d’environ 8 verres de 200 millilitres) quotidiennement, parfois même un peu plus surtout en cette période de chaleur. Selon vos préférences et votre budget votre bouteille peut contenir de l’eau minérale, de source ou du robinet ; l’essentiel est qu’elle soit potable.

Boire de l’eau améliore notre santé et aide à préserver nos reins.



Ousmane Tapsirou LY,

Étudiant en MASTER 2 de Médecine

122 vues

Copyright@corpusmédical2020

Cité keur Gorgui Dakar en face Samu Assistance

telephone : +221 77 179 02 59 / +221 78 526 33 46

lecorpusmedical@gmail.com